Vous êtes ici : Accueil » Vivre » Actualités » Bientôt un « banc à lire connecté »

Bientôt un « banc à lire connecté »

La Ville de Rives-en-Seine va prochainement accueillir un projet expérimental et innovant mêlant recherche, culture et patrimoine.

Une escale littéraire face à la Seine

Il s’agit d’un banc à lire « connecté » qui permettra notamment aux promeneurs de contempler la Seine tout en écoutant, par une douche sonore, des extraits littéraires en rapport avec le fleuve. Via un site dédié, ils pourront également naviguer à travers plus de 30 villes de la Seine, vues par les yeux des écrivains. L’installation proposera une sorte d'”escale littéraire”.

Cet objet au design artistique conçu par le cabinet d’architectes BKBS sera situé sur le quai de Caudebec-en-Caux, au niveau de l’exutoire de l’Ambion, face à la Mairie.

Partenariat avec l’Université du Havre Normandie

Ce projet, soutenu par l’université Le Havre Normandie, la Région Normandie, Caux Seine Agglo et la commune de Rives-en-Seine est porté et imaginé par une équipe universitaire du Havre emmenée par Sonia Anton, maîtresse de conférences en littérature, qui développe depuis plusieurs années, un travail de recherche original associant littérature et géographie.

Le 12 janvier dernier,  le Maire Bastien Coriton et son adjoint à la culture, Sylvain Hémard, avaient rendez-vous avec les entreprises chargées de créer le socle et d’amener les réseaux électriques et la fibre. Dans l’après-midi, un point était fait avec l’équipe universitaire et de MuséoSeine pour travailler au volet pédagogique du projet.

« Ce banc n’est pas qu’un projet de recherche pointu, une œuvre artistique qui va interpeller, il a vocation à populariser, faire connaître et reconnaître la richesse littéraire du territoire séquanien. Il a été pensé et doit être vécu comme un média culturel et nous espérons que les habitants (des plus jeunes aux plus anciens) vont se l’approprier et, par-là même, avoir envie de lire, d’écrire et tout simplement de partager une expérience que nous souhaitons unique.»,souligne Mme Anton.

« Nous sommes fiers et honorés que Mme Anton et son équipe aient choisi Rives-en-Seine pour implanter ce banc à lire. Notre territoire est une source d’inspiration pour les artistes connus ou moins connus, anciens ou plus contemporains. Avec ce projet de recherche à plusieurs dimensions, c’est une nouvelle fois l’occasion de l’affirmer et de susciter encore et toujours de nouvelles vocations. Plusieurs projets avec l’université, le collège, les écoles, le MuséoSeine et la ville sont en cours de réflexion pour animer, préparer et développer l’utilisation de ce banc et peut-être au-delà », se réjouissent d’avance Bastien Coriton et Sylvain Hémard sans en dévoiler davantage.

Inauguration en juin 2021

L’inauguration de cette « escale littéraire », d’une surface de presque 20 m2 où pourront s’assoir 4 personnes, devrait avoir lieu au mois de juin.

Elle représente un coût d’un peu plus de 60000 euros, dont 53000 financés par la Région (via le dispositif régional « Réseaux d’Intérêts Normands ») et l’Université Le Havre Normandie, le reste étant partagé entre la Ville et Caux Seine Agglo.

Article publié le vendredi 15 janvier 2021
  • Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien rater de l’actualité de la ville !