Vous êtes ici : Accueil » Vivre » Actualités » Mutualisation du RAM

Le Relais d’Assistants Maternels (RAM)

Des moyens partagés entre Rives-en-Seine et Terres-de-Caux et un nouveau véhicule itinérant

Ce vendredi 6 décembre 2019, Bastien Coriton, Maire et Président du CCAS de Rives-en-Seine et Jean-Marc Vasse, Maire et Président du CCAS de Terres-de-Caux, ont inauguré le nouveau véhicule électrique itinérant du RAM et signé la convention de partenariat entre les deux communes nouvelles.

“Après la création de la MJ4C (Maison des Jeunes), qui a fortement développé l’accueil des enfants et adolescents, et la création du multi-accueil Caux’Inelle, dédié aux tout-petits de 3 mois à 3 ans, l’arrivée du RAM complète l’offre de services dans le domaine de l’enfance. Le volet « Jeunesse » est maintenant entièrement déployé sur Rives-en- Seine” a rappelé le maire de Rives-en-Seine

Dès 2006, la Communauté de Communes Coeur de Caux avait mis en place un RAM avec la CAF pour créer un lieu d’échanges et de rencontres entre les professionnels de la garde d’enfants à domicile mais aussi un lieu d’informations pour les familles. C’est à la faveur de la dissolution de la communauté de communes en décembre 2016, que la commune nouvelle Terres-de-Caux a pu assumer la continuité du service par le CCAS qui s’est saisi de la compétence petite enfance et qui a repris la gestion de la crèche locale et du RAM.
Le RAM, alors animé par un agent à mi-temps, intervient au-delà du périmètre de la commune nouvelle en apportant aussi son service à Alvimare, Cléville , Cliponville, Envronville, Foucart, Hattenville, Trémauville et Yébleron (soit près de 122 assistantes maternelles).

En 2016, la commune nouvelle de Rives-en-Seine a mis en place, quant à elle, la création le multi-accueil Caux’Inelle avant de créer avec la CAF un poste à mi-temps d’animateur de RAM (en janvier 2018) avec l’ambition de répondre
aux besoins des familles et des 165 professionnels du territoire couvert.
Le poste du RAM de Rives-en Seine couvre notamment les communes d’Arelaune-en-Seine, Anquetierville, Heurteauville, Louvetot, Maulévrier-Sainte Gertrude, Notre Dame de Bliquetuit, Saint Arnoult, Saint Aubin de Crétot, Saint Nicolas de la Haie et Vatteville la Rue.

Rives-en-Seine et Terres-de-Caux décident de mutualiser leurs moyens

La commune de Rives-en-Seine et le CCAS de Terres-de-Caux ont souhaité mutualiser le poste de responsable du RAM. En 2018, les deux entités demandent une subvention d’investissement auprès de la CAF pour que l’animatrice puisse mettre en place des ateliers itinérants sur les deux territoires respectifs. A la faveur de ce projet d’itinérance, un véhicule électrique, cofinancé à hauteur de 80% par la CAF de Seine-Maritime (soit une subvention d’un montant de 9952 euros), a fait l’objet d’une acquisition.

La mise en place du RAM permet de répondre aux besoins des familles. Il est complémentaire de l’accueil en crèche et en halte-garderie ou en Maison d’Assistantes Maternelles et participe au développement d’une offre diversifiée de services dequalité pour la petite enfance.

Pour Jean Marc Vasse, « c’est l’exemple même des possibilités de faire ensemble grâce à la création des communes nouvelles qui le facilite”, et au-delà même de leurs territoires respectifs. »

 

Rendez-vous sur la page de présentation du Relais d’Assistants Maternels pour en savoir plus sur ce service gratuit dédié aux assistants maternels, aux parents et aux tout-petits…

 

 

Article publié le vendredi 6 décembre 2019
  • Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien rater de l’actualité de la ville !