Vous êtes ici : Accueil » Vivre » Actualités » Zone Humide pédagogique

L’aménagement a commencé

Sur la parcelle située au nord du marais de Caudebec-en-Caux, le Syndicat Mixte des Bassins Versants Caux Seine (SMBVCS) est en train de transformer une parcelle humide en site à vocation écologique, pédagogique et touristique.

Un mois de chantier

Démarré ce mercredi 31 mars avec l’entreprise JCEV, le chantier d’un mois consiste à réouvrir le milieu naturel sur ce terrain sauvage aujourd’hui complexe à entretenir pour la Ville de Rives-en-Seine.

Une mare, un observatoire et une passerelle

Le nettoyage forestier a été la première étape, terminée en deux jours, suivie par la remise en forme de la mare en cours. Dans la foulée, un ponton en bois sera installé, menant à une plateforme d’observation de la vie aquatique, juste au-dessus de l’eau, et à une passerelle qui enjambera un bras mort du cours d’eau traversant la zone humide. Ce bras humide subira un léger nettoyage par étrépage. En effet, cette annexe hydraulique doit être entretenue car son rôle est primordial : il régule les inondations lorsque le niveau de l’Ambion s’élève et protège ainsi la ville en favorisant le débordement de la rivière dans le marais.

Reprise du ponton existant

Ce chantier est aussi l’occasion de reprendre le ponton existant, créé en 2008 : les chasse-roues vont être surélevés, ce qui évitera que les feuilles ne s’y coincent, puis se décomposent, rendant le chemin glissant en cas d’humidité.
Tous ces aménagements seront réalisés d’ici un mois. Ainsi à compter du mois de mai, la faune et la flore pourront naturellement réinvestir l’espace.

Galerie photos de la visite de chantier des 02 et 06 avril en présence du Maire, Bastien Coriton, de Carol Taravel Condat et Alexandre Voiment, élus membres du groupe de travail “Développement Durable”, et d’Arnaud Rosan, technicien au SMBVCS.

Des panneaux pédagogiques avec les écoliers

Par la suite, le SMBVCS travaillera avec les écoliers de la commune pour la création des panneaux pédagogiques de présentation du site et de son fonctionnement. En lien avec les animateurs du syndicat ou en autonomie dans le cadre des cours de SVT par exemple, des sorties seront ensuite régulièrement organisées dans le but de sensibiliser la jeunesse à la préservation des sites naturels en général. Les promeneurs et touristes apprécieront eux aussi ce nouveau coin favorisant la biodiversité mais aussi, par sa quiétude et le bien-être.

Conçu avec la participation d’étudiants de l’université du Havre, ce projet à 55 000 € est financé par l’Agence de l’Eau Seine Normandie à hauteur de 80% pour la partie “hydro-écologique” et à 50 % pour la partie “aménagements pédagogiques”. Le reste à financer étant assuré par la Ville de Rives-en-Seine.

Article publié le mercredi 7 avril 2021
  • Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien rater de l’actualité de la ville !