Vous êtes ici : Accueil » Vivre » Actualités » Brèves

Pont de Brotonne

Les garde corps réhaussés cet été

Chaque année, il est constaté une dizaine de suicide depuis le pont de Brotonne. Au-delà de leur aspect tragique, ces actes ne sont pas sans conséquence pour celles et ceux qui circulent et travaillent à proximité, en terme de sécurité et aussi d’impact psychologique.

Aux abords de la RD 982 et de l’entreprise Révima, des grilles ont été installées au début des années 2000 pour empêcher la chute de détritus. Culminant à 1,85 m, elles ne sont pas adaptées pour éviter les suicides car elles n’ont pas été conçues dans cet objectif.

Le Département, sollicité par le Maire de Rives-en-Seine, Bastien Coriton, et les dirigeants de l’entreprise Révima pour trouver une solution limitant l’impact des suicides, a donc décidé, de réhausser le garde corps du Pont de Brotonne par une grille rigide qui comprendra des pointes vers l’intérieur pour empêcher toute escalade. La grille fera donc 2,50m au total et la lisse du garde corps existant va être supprimée pour éviter la prise d’appui.

Ce dispositif sera installé au-dessus du site de Révima, de la RD82 et de la corniche de Rétival à Caudebec-en-Caux, soit un linéaire de 480 m. C’est un chantier estimé à 100 000 € TTC d’une durée de 2 mois prévu pour l’été 2021.

Deux visites sur place pour découvrir le prototype de réhausse ont été organisées mercredi 07 avril, en présence d’une part de Bastien Coriton, d’Alain Bazille, élu en charge des routes au Département, de Véronique Riou et Séverine Joubert, de Révima, de Stéphanie Peres et Denis Pierzo, de la Direction des Routes, mais aussi de représentants de la Gendarmerie, du SDIS, du SIRACED (service de défense et de protection civile de la Préfecture).

Du réconfort pour les résidents de l’EHPAD

La période de confinement n’a pas permis à la Ville de Rives-en-Seine de distribuer, comme chaque année, des douceurs de Pâques à l’EHPAD. La municipalité a tout de même régalé les résidents : vendredi dernier, le 9 avril, le Maire, Bastien Coriton, et son conseiller municipal délégué aux Aînés, Jacques Terrial, ont apporté au directeur Bruno Bavard, des petits sachets gourmands à remettre à chacun.

Quelques élus et agents du pôle Vie Locale les avaient confectionnés avec soin pour apporter un peu de réconfort aux séniors, souvent éprouvés par le sentiment de solitude engendré par la crise sanitaire.

Fermetures exceptionnelles

Mairie déléguée de Saint Wandrille-Rançon

La mairie déléguée ainsi que l’agence postale de Saint Wandrille-Rançon seront fermées du 12 au 17 avril inclus.

Médiathèque de Saint Wandrille-Rançon

La médiathèque de Saint Wandrille-Rançon fermera ses portes du 19 au 24 avril inclus.

Mairie de Rives-en-Seine

La Mairie de Rives-en-Seine/Caudebec-en-Caux sera fermée les samedis des vacances scolaires, en l’occurrence les samedis 17 et 24 avril.

Déploiement de la nouvelle carte d’identité

Une nouvelle carte d’identité plus sécurisée et pratique, de la taille d’une carte bancaire, va remplacer l’actuelle version dont le format date de 1995.

Toute personne qui demandera la création de sa carte ou son renouvellement se verra donc attribuer cette nouvelle carte. Pour la demander, la démarche ne change pas. Vous aurez toujours la possibilité de déposer une pré-demande en ligne pour gagner du temps. Elle reste gratuite et valable 10 ans. Il sera possible d’indiquer deux adresses au verso pour les enfants en résidence alternée chez leurs parents.

Les cartes en cours de validité au 02 août 2021 demeureront valables. Par contre, à compter d’août 2031, les anciens modèles dont la date de validité sera postérieure à cette date seront toujours valables mais ne permettront plus de voyager dans les autres pays européens.

La commune de Rives-en-Seine n’est pas dotée d’un dispositif de recueil permettant notamment de collecter les empreintes numérisées du demandeur.

La liste des communes équipées est consultable sur le site https://passeport.ants.gouv.fr/

Compostage collectif

Un succès collectif à la Résidence Les Oiseaux !

L’aire de compostage collectif à la Résidence Les Oiseaux de Caudebec-en-Caux a déjà 4 ans ! C’est un partenariat entre Caux Seine agglo, la Ville de Rives-en-Seine et Logéal). Et c’est un succès, notamment grâce à l’implication de l’habitant référent, Alain Foucart, et à la mobilisation d’une grande partie des autres résidents.
Mercredi dernier, dans le cadre de la quinzaine du compostage (voir affiche), Gaël Besnard, animateur du service rudologie, est venu effectuer le tamisage annuel. Avec Alain Foucart, ils ont récolté 600 litres de compost. Les habitants, qui ont participé tout au long de l’année à l’opération en amenant leurs déchets de cuisine, ont pu en récupérer pour nourrir leurs plantes.
Cette aire fonctionne très bien : des copeaux de bois sont apportés dès que nécessaire par la ville, l’animateur se rend sur place à chaque étape importante, et le référent sensibilise ses voisins et signale toute anomalie (contact si besoin pour les résidents : 06 28 27 32 64). Tous les résidents peuvent ainsi valoriser leurs déchets. En plus, c’est un atout pour le quartier : l’aire de compost crée du lien et de la convivialité entre voisins.

Contact pour s’y mettre

C’est pour l’instant le seul site de compostage collectif de Rives-en-Seine. Copropriétaires, bailleurs ou habitant d’un immeuble…si vous êtes intéressés par l’installation d’un composteur partagé au pied de votre immeuble, rapprochez-vous de Caux Seine Agglo pour étudier la faisabilité d’un tel projet :

– animrudo@cauxseine.fr
– ou 02 32 84 66 16 !

Vaccination des personnes âgées de 75 ans et plus

Vous avez 75 ans et plus et souhaitez être vacciné dans l’un des centres de vaccination du secteur ? Sachez que le CCAS de Rives-en-Seine peut vous venir en aide pour la prise de rendez-vous. N’hésitez pas à prendre contact avec la mairie de Rives-en-Seine pour cela : 02 35 95 90 10.

5 commerces partenaires du CCAS

Carrefour Market, Coccinelle Express, Boucherie du Quai, boulangerie Aux Délices de Notre-Dame et primeur Au Panier d’Antan

Le Centre Communal d’Action Sociale de Rives-en-Seine, qui s’engage pour apporter de l’aide aux plus démunis, a mis en place un partenariat avec le Bateau de Brotonne et la Banque alimentaire pour la distribution de colis alimentaires. Cette dernière s’effectue depuis quelques mois dans les nouveaux locaux, plus spacieux et lumineux, situés au rez-de-cour de l’ancienne Poste de Caudebec-en-Caux.

Mais la collecte hebdomadaire de denrées à la Banque alimentaire du Houlme, par deux agents municipaux, s’avère parfois insuffisante pour subvenir aux besoins de tous les bénéficiaires. Le CCAS a donc proposé aux commerces de la commune de nouer un partenariat pour pouvoir récupérer leurs invendus et denrées périssables chaque semaine. Le courrier envoyé par Chantal Dutot, adjointe en charge des affaires sociales, à toutes les boutiques de Rives-en-Seine a reçu 5 réponses positives à ce jour.

C’est ainsi que Carrefour Market, Coccinelle Express, la Boucherie du Quai, la boulangerie Aux Délices de Notre-Dame et le primeur Au Panier d’Antan se sont engagés à donner tous les produits frais (fruits et légumes, produits laitiers…) avant qu’ils ne soient jetés.

Cette solidarité sera reconnaissable grâce à une affichette en vitrine signalant leur partenariat avec le CCAS.

La chênaie de La Croix Dussault plantée

Comme prévu suite à la démolition des maisons menacées par la falaise à Villequier, la Ville de Rives-en-Seine a créé un bel alignement d’arbres au lieu dit de La Croix Dussault.

Pour sécuriser ce terrain risqué, l’idée de la municipalité était de le séparer de la chaussée par un talus planté d’arbres. Sur les conseils d’Aurélie Lasnier, chargée de mission Paysage au Parc Naturel des Boucles de la Seine Normande, les élus ont choisi des chênes sessiles. Dans quelques années, ils pourront atteindre 40 mètres de haut, ce qui fera une très belle impression à l’entrée de ville ! C’est l’entreprise des Pépinières Vallois qui s’est chargée de planter les 90 sujets.

Dès que la friche sera remise à l’état naturel, la Ville fera appel à un agriculteur pour pratiquer de l’écopâturage, une technique qui permettra d’entretenir la parcelle sans emploi de désherbants chimiques.

1er emploi civique à Rives-en-Seine

Après l’embauche à temps plein, d’un contrat « Parcours Emploi Compétences »  sur un poste d’assistante RH/accueil, la Ville de Rives-en-Seine poursuit son action auprès des jeunes en faisant appel, pour la première fois, à un service civique.

C’est pour accompagner le Pôle Enfance et Jeunesse que Noëmy Hebert intègre ainsi l’équipe des agents municipaux. La jeune femme de 24 ans aura 6 mois, à raison de 24 heures hebdomadaires, pour accomplir la mission définie par Hélène Aubry, adjointe au Maire en charge notamment de la Jeunesse, au sein des écoles et des restaurations scolaires de la commune. Son objectif sera de sensibiliser aux comportements éco-responsables, avec en ligne de mire la réduction du gaspillage alimentaire.

La convention tripartite entre la Mission Locale Caux vallée de Seine, la Ville de Rives-en-Seine et le service civique, a été signée mercredi dernier, en présence du sous-Préfet à la relance en Normandie, Paul Bourgeois. Précisons en effet que cette embauche a été facilitée grâce au dispositif gouvernemental « 1 Jeune 1 Solution ».  Étaient également présents ce jour-là des représentants de la Ville de Port- Jérome-sur-Seine qui vient d’embaucher deux services civiques. Les élus de ces communes ont convenu de faire un partage d’expérience régulier au sujet de ces services civiques dont la mission doit être porteuse de sens et au service de l’intérêt général.

Le CLAS arrive à Rives-en-Seine

Développer les différents apprentissages par le jeu, en favorisant les moments de partage et d’inter-génération.

2021 est une année de préfiguration au projet CLAS de la MJ4C, lancé depuis le 25 janvier et financé par la CAF, en réponse aux effets dévastateurs du confinement sur la scolarité. Le CLAS est ainsi, dans un premier temps, réservé aux enfants de CP-CE1-CE2 de l’école Jacques Prévert.

L’objectif est d’aider l’enfant à apprendre dans l’environnement scolaire. Il va participer à des projets collectifs (réalisation d’un reportage-vidéo en groupe, organisation d’un événement avec l’animatrice…) mais aussi individuels où il sera accompagné sur ses questionnements, ses envies, ses difficultés.

Plus d’infos : 07 86 95 48 25 ou 06 73 71 05 70

 

Ateliers “Autonomie” : nouveau planning

Le CCAS vous propose de découvrir le planning des ateliers “bien-être”, organisés à la résidence Paul Bréchot pour favoriser l’autonomie, du 1er semestre 2021 :

Téléchargez ICI le planning des prochains ateliers (2e trimestre 2021)

Ces ateliers sont gratuits sur inscription pour toute personne de la commune de plus de 60 ans.

Infos et inscription : 02 35 95 90 10.

Article publié le samedi 3 avril 2021
  • Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien rater de l’actualité de la ville !