Vous êtes ici : Accueil » Vivre » Actualités » Chantier de la gendarmerie

Depuis 2008, la commune est engagée avec l’Etablissement public foncier de Normandie et les financeurs* dans la requalification des 2 anciennes friches (Bigmat et Deroche-Frovogel) pour créer du logement près des équipements publics et privés (multi-accueil, écoles, collège, cabinet médical, maison des services publics, supermarché et locaux sportifs).

*Caux Seine Agglo, Région Normandie, Département de la Seine-Maritime, Etat

Afin de rendre ces friches réutilisables, il a fallu démolir les bâtiments existants puis dépolluer les sols. A ce jour, l’ancienne friche Bigmat accueille 55 logements locatifs construits par deux bailleurs sociaux (Habitat 76 et Seminor) et une partie de l’ancien site Deroche-Frovogel, 13 maisons individuelles et 17 logements collectifs par un promoteur privé (Gueudry).

Réhabilitation de la friche dite de «l’ancienne usine à gaz»

Le reste de la friche Deroche-Frovogel accueillera la future caserne de gendarmerie et ses 18 logements associés (voir bas de page).

Dans le cadre de ce projet, la commune a souhaité faire l’acquisition d’une parcelle détenue par ENGIE. Après des années de discussions, un accord a été trouvé et ENGIE s’est engagé – avant de vendre à la ville – à dépolluer le site qui avait abrité en son temps une usine à gaz.

Cette dernière tranche de travaux de dépollution puis la construction de la gendarmerie permettront ainsi de boucler l’opération de reconversion des friches Big-Mat et Deroche-Frovogel.

L’opération de dépollution sera portée par ENGIE et démarrera dès le 17 janvier 2022.

Places neutralisées

Pour les besoins de ce chantier, quatre places de stationnement seront neutralisées sur la place Coty entre le 17 janvier et le 17 février.

Cette période sera nécessairement source de désagréments. La Municipalité et les services municipaux se tiennent à la disposition des habitants pour toute question : 02 35 95 90 11 ou servicestechniques@rives-en-seine.fr

Future gendarmerie

La construction de la future gendarmerie de Rives-Seine, menée par la Ville et Logéal Immobilière, va bénéficier d’une importante subvention de l’Etat dans le cadre du plan France Relance : Rives-en-Seine est en effet lauréate d’un appel à projet baptisé « recyclage des friches ».

Déployé sur l’ancienne friche industrielle Deroche-Frovogel, le projet s’étend sur environ 5 000 m². Il comprend la caserne (accueil du public et bureaux des gendarmes) ainsi que 18 logements répartis en 3 « plots » distincts : un plot de 6 logements individuels avec jardin coté rivière et deux plots composés de 6 logements intermédiaires de plain-pied ou en duplex, avec jardin ou terrasse.

Une trentaine de places de stationnement à l’intérieur du nouvel ensemble immobilier sont prévues.

Article publié le mardi 25 janvier 2022
  • Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien rater de l’actualité de la ville !